NPCC : Les jours de Deepak Balgobin comme directeur sont-ils comptés ?

Les allégations de harcèlements sexuels et d’intimidations dont fait l’objet le directeur exécutif du « National Productivity and Competitiveness Council » embarrassent l’hôtel du gouvernement. D’autant que le Premier ministre se fait toujours un point d’honneur de fustiger ceux qui ne respectent pas les femmes. Comme il l’a encore une fois démontré lors de la célébration de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes à Réduit, dimanche dernier. « Fodé pas nou abuse pouvoir pou servi bane jeunes filles », a lancé Pravind Jugnauth. Une déclaration lourde de sens puisqu’elle est intervenue quelques heures seulement après que Sunday Times ait fait état du cas de cette jeune employée du NPCC qui a dénoncé Deepak Balgobin, devant le ‘HR Committee’. Une plainte explosive qui, apprenons-nous, aurait atterri au Prime Minister’s Office.

Il nous revient que le chef du gouvernement n’apprécierait pas les frasques de ce jeune loup du MSM qui lorgne d’ailleurs un ticket pour les prochaines législatives. Bien que Deepak Balgobin jouisse toujours du soutien du ministre de la Bonne gouvernance Sudhir Sesungkur, cela ne lui suffira pas pour retrouver grâce aux yeux du Premier ministre. D’ailleurs, Pravind Jugnauth aurait déjà donné des consignes pour que les procédures soient enclenchées en vue de déboulonner Deepak Balgobin de son poste. Ce qui fait dire à certains que les jours de ce dernier comme directeur exécutif sont comptés. Un développement qui plairait certainement au NPCC où des employés étaient de plus en plus gênés par le comportement du directeur exécutif.