1er mai : Des rassemblements placés sous le signe de la force financière

Dans trois jours le monde commémorera la journée internationale du Travail.  À Maurice, l’attention sera dirigée vers les rassemblements que tiendront les différents partis politiques du pays.  Ce 1er mai est pour beaucoup déterminant d’autant plus que nous sommes dans une année électorale.  Loin des batailles des foules traditionnelles, l’on assistera cette fois-ci à des mobilisations dictées par le pouvoir financier des partis.  Ce 1er mai sera aussi marqué par le retour du PTr dans un rassemblement de cette envergure…

« Le pouvoir de l’argent avant tout», dit Jocelyn Chan Low

Pour l’historien et observateur politique, Jocelyn Chan Low, les rassemblements politiques de ce mercredi 1er mai n’auront rien de déterminant pour le moment.  Il fait alors l’historique et estime que ce premier mai n’est pas aussi important comme veut le faire croire les politiciens. «Ce n’est certainement pas le plus important des 1er mai. Nous avions eu des grands moments en cette date en 1938 par exemple avec la naissance du PTr.  Il faut aussi se rendre à l’évidence que la bataille des foules n’est plus d’actualité », explique l’historien.  Ce dernier poursuit ses explications, «aujourd’hui les meetings ena enn lott goût, enn lott tonalité ». 

Jocelyn Chan Low estime que les partis politiques traditionnels  n’ont plus la même considération pour les travailleurs. «Auparavant, les partis politiques étaient constitués de syndicalistes. Aujourd’hui presque tous les partis politiques n’ont pas de syndicaliste. Ils se sont coupé des racines de la classe travailleuse. Les meetings du 1er mai ne contiennent pas de message pour les travailleurs. Les politiciens ont dénaturé la cause de la fête du Travail », note Jocelyn Chan Low.   Par ailleurs, l’observateur politique estime que de nos jours, les rassemblements politiques du 1er mai ne sont plus folkloriques mais dictées par le pouvoir de l’argent.

«Zordi li pliss enn spectacle. Oriflamme, banderole, comié bus ine amené, li pliss logistiques ki tout », dit-il.  Pour Jocelyn Chan Low, les meetings du 1er mai sont organisés pour permettre aux partis de faire étalage de leur pouvoir financier.  « Li clair ki la foule nepli important parski ena travailleur bangladesh ki ale grossi la foule surtout bane partis au pouvoir », martèle-t-il.  Sur ce ton, Jocelyn Chan Low estime que le gouvernement part avec un avantage considérable.  « Le gouvernement ena bane gros moyens. Parti Travailliste so fond gelé ek MMM ine dire li péna cass. Zordi le public réalisé qui nepli important pou ale grossi la foule », explique Jocelyn Chan Low.

«Pas déterminant pour le calendrier politique »

Contrairement à ce qui est dit, les rassemblements politiques du 1er mai n’auront pas d’impact direct sur les jeux d’alliances et le calendrier politique du pays. «Li pas pou déterminant dan bane jeu d’alliance. Zordi bane jeux d’alliance bloquée li nepli fluide. MMM pas pou capave ale ek MSM akoze Bérenger et ni ek PTr akoze Ramgoolam. MMM si ale en alliance so bane militants pou dezerte li ». Ceci dit, Jocelyn Chan Low est d’avis que les meetings du 1er mai n’auront pas de « grands enjeux mais que de la surenchère ».

 « Le 1er mai lance le début de la campagne électorale », dit Patrick Assirvaden

Le président du PTr, Patrick Assirvaden sollicité pour une réaction par Sunday Times livre ses impressions sur l’importance du rassemblement de mercredi. « Nous sommes dans une année électorale et c’est pour cela que le PTr revient pour un 1er mai après 7 ans d’absence.  Ce mercredi 1er mai marquera le début de la campagne électorale et nous n’avons qu’un message à faire passer. Mille fois Travailliste.  Lorsque nous étions au pouvoir, la population vivait mieux, les jeunes avaient de l’emploi, tout ti florissant », explique le président des rouges.   Ce dernier estime egalement que Pravind Jugnauth ne pourra plus «se sauver ». Patrick Assirvaden dit alors que «partielle no.18 line sauvé, villageoises line sauvé, la li pas pou sauvé arrive décembre Parlement pou dissoudre nou pou bizin ena élections générales », dit-il.

  • À retenir que le Parti Travilliste donne rendez-vous à ses partisans en face de la municipalité de Port-Louis ce mercredi à 10hr.

 « Le PMSD doit montrer sa force pour être au gouvernement à l’avenir », selon Mahmad Kodabaccus 

Dans une déclaration à Sunday Times, le secrétaire general du PMSD, Mahmad Kodabaccus ne cache pas le fait que son parti aura besoin d’une alliance pour former un gouvernement. «Le meeting du 1er mai est très important dans la logique où le PMSD doit montrer sa force et ensuite former une alliance avec un allié correcte pour appliquer notre programme originale », dit-il.  Ce dernier s’explique, « nou pas mank allié mai pas veux dire ki nou pou trappe premier ki vini. Nou envi travay pou nou pays et faudé pas nou hypocrite pou dire nou pé ale tousel. Nou bizin fer enn alliance ek enn allié ki seryé pou applik nou program. Akoze sa nou pé dire nou bane dimounes mobilisé vine meeting pou montrer ki nou la force », rappelle le secrétaire général du PMSD.

  • À retenir que le PMSD tiendra son meeting ce mercredi à Ébène à partir de 10hr.

« Le MMM se présente comme le seul alternatif crédible », dit Ajay Gunness

Initialement réticent à tenir un rassemblement le 1er mai, le MMM sera finalement à Rose-Hill dans le fief de son leader, Paul Bérenger. Joint au téléphone, Ajay Gunness, leader-adjoint du MMM explique qu’il était important pour que le MMM tienne son meeting. « Nous sommes dans une année électorale et il était important que nous soyons présent.  Il est vrai que la fièvre électorale n’est pas encore là mais il est important pour que le MMM mobilise ses militants.  On se présente comme le seul alternatif crédible et propre à la population contre les deux partis qui ont ruiné le pays pendant les 14 dernières années, notamment le MSM et le PTr », explique Ajay Gunness.  Ce dernier poursuit en affirmant que le meeting du 1er mai sera également l’occasion pour le MMM de montrer qu’il se présentera seul aux prochaines élections.

  • À retenir que le MMM mobilisera ses militants ce mercredi à la rue Edward VII à Rose-Hill à partir de 10hr.

Le gouvernement sera à Vacoas

Aucun représentant du MSM ou du ML n’était joignable pour une déclaration.  Nous avons sollicité Eddy Boissezon, Showkutally Soodhun et Nando Bodha en vain.  Ce mercredi 1er mai, le gouvernement MSM-ML donnera rendez-vous à ses partisans à place Bazar, Vacoas.  Un dirigeant du parti soleil explique les mobilisations se passent bien et que l’alliance MSM-ML espère mieux faire qu’en 2018. «Ce sera le moment pour notre Premier ministre de présenter son bilan », explique-t-il.

SHARE
Previous articleHadj 2019
Next articleAprès les inondations…